Orléans & son AgglO

Ville d'Art et d'Histoire

Orléans intègre un réseau national, cercle prestigieux composé actuellement de 184 labellisés.

Le label ...

Fière de son passé et dynamique par ses projets et ses ambitions, la Mairie s'est engagée ces dernières années dans une politique de valorisation de son patrimoine. L'attribution en mai 2009 du label Villes et Pays d'art et d'histoire à Orléans, par le Ministère de la Culture, concrétise cet engagement.
Dans le cadre de ce label, le service Ville d'art et d'histoire développe des actions de sensibilisation à l'architecture et au patrimoine : organisation de visites, conférences et animations, création d'un service éducatif, réalisation de dépliants patrimoniaux...
Le service éducatif propose des actions toutes l'année en temps scolaire et en temps de loisirs. Ouvertes à tous les élèves, de la maternelle à l'université, elles permettent d'étudier certains sujets figurant au programme ou de poursuivre des travaux de recherche sur un thème particulier, sous forme d'actions alliant visites et ateliers.
Villes et Pays d'art et d'histoire

Un peu d'histoire ...

Dire qu'Orléans tient une grande place dans l'histoire de France est un pléonasme. L'histoire de France est liée à Orléans et ce depuis l'Antiquité.
Cenabum est naturellement érigé au nord de la boucle de la Loire, lieu stratégique avant de remonter par la route à Lutèce (Paris). Les Romains en profitent pour développer le port sur le fleuve pour le transport des céréales. Conscients de l'importance stratégique, les envahisseurs reconstruisent les remparts sous l'impulsion de l'empereur Aurelien au IIe siècle qui rebaptise la ville Aurelianum. A la chute de l'Empire Romain, la ville subit les invasions barbares. ) En 463, la bataille d'Orléans voit s'opposer les Wisigoths aux troupes du roi des Francs Childéric. Les Francs n'achèveront la conquête de la région qu'en 486 sous le règne de Clovis. C'est à la mort de ce dernier qu'est constitué le royaume d'Orléans. En 732, le carolingien Charles Martel rattache Orléans à son royaume. Charles II le Chauve fait d'Orléans la capitale du royaume qu'il reçoit, la Francie occidentale et s'y fait sacré roi en 842. Le destin royal d'Orléans débute. Ainsi, l'époque capétienne, s'ouvre avec le couronnement de Hugues Capet à Orléans le 25 décembre 987. L'université d'Orléans a également beaucoup contribué au prestige de la ville. Spécialisée dans le droit romain, elle était réputée dans toute l'Europe. Elle fut officiellement fondée le 27 janvier 1306 par le pape Clément V.

Mais le tournant de l'histoire d'Orléans est également un des tournants de l'histoire de France. En pleine Guerre de Cent Ans, Jeanne d'Arc parvient à vaincre les Anglais et à libérer la ville le 8 mai 1429. Elle devient dès lors l'héroïne de la ville, une admiration qui perdure encore aujourd'hui avec la célébration tous les ans des fêtes johanniques. Après la guerre, la ville retrouve vite sa prospérité notamment grâce à Louis XI qui développe l'agriculture de l'Orléanais. A la Renaissance, Orléans continue de faire partie intégrante de l'histoire de France avec le passage de riches châtelains, de Jean Calvin et du roi lui-même. C'est dans une chambre de l'hôtel Groslot que François II meurt en 1560. Plusieurs fois reconstruite, la dernière version de la cathédrale d'Orléans verra sa première pierre posée par Henri IV lui-même faisant ainsi de cet édifice un des plus beaux de France puisque les travaux s'étalent sur un siècle offrant un mélange de style fin Renaissance-Louis XIV. C'est à l'époque du Roi Soleil que le Dûché d'Orléans est le plus important de France, s'étalant d'Arpajon à Blois.

Après avoir accumulé des richesses, la ville doit attendre l'arrivée de la compagnie ferroviaire Paris-Orléans en 1852 pour retrouver son lustre d'antan stoppé net par la Révolution et l'époque Napoléonienne. Son développement se poursuit jusqu'à la 2e Guerre mondiale. Malgré de sévères bombardements par les Allemands puis les Alliés à la Libération, Orléans sera une des premières grandes villes de France reconstruite. Une reconstruction marquée aussi par la présence d'une important contingent de l'armée américaine, les derniers soldats US et leurs familles quittant la ville en 1967. Aujourd'hui capitale régionale de la région Centre, la ville a reçu en 2009 le prestigieux label "Villes et Pays d'art et d'histoire" pour souligner ce riche passé historique mais aussi pour récompenser la politique de valorisation de son patrimoine entrepris depuis une dizaine d'années.

"Vue d'Orléans prise sur la rive gauche de la Loire" Charles Pensée, 1828