Orléans & son AgglO

Maison de l'habitat

Ce lieu gratuit d'informations sur l’accès au logement centralise les demandes de logement social et aide les demandeurs. Il accompagne également les propriétaires et bailleurs dans la rénovation de leur logement.

Le guichet unique logement

Il simplifie les démarches des personnes à la recherche d'un logement social sur l'agglomération orléanaise. Les demandeurs n'ont ainsi qu'un seul interlocuteur.

Il les accompagne dans la formulation de leur demande, les informe sur le parc social de l'AgglO et les aide à constituer leur dossier. Cette demande est ensuite transmise à tous les organismes HLM concernés, en fonction du secteur géographique ciblé par le demandeur.

Si vous souhaitez déposer une demande de logement social, vous pouvez télécharger le formulaire ou le retirer à la Maison de l’habitat. Pour le dépôt de la demande, vous serez reçu en entretien, sans rendez-vous, tous les après-midi (du lundi au vendredi) de 14h à 17h30.

Cohabitation intergénérationnelle

Afin de garantir une cohabitation agréable et sécurisée, la Maison de l’habitat accompagne les parties pendant toute la durée de la cohabitation. Elle fait partie du réseau COSI (cohabitation solidaire intergénérationnelle).

Le principe : il s’agit d’une mise en relation des seniors désireux de compagnie ou d’un complément de revenu et ayant une chambre disponible, avec des jeunes en recherche de logement. Le senior (l’accueillant) : âgé d’au moins 50 ans (40 ans si la personne est situation de handicap), il met à la disposition du jeune, une chambre d’au moins 9 m² équipée au minimum d’un lit, d’une armoire et d’un bureau. Le jeune (l’accueilli) : entre 16 et 30 ans, il n’a pas de garantie particulière à présenter, et doit s’engager à payer l’indemnité selon la formule choisie.

2 formules de cohabitation :

Contre présence : Le jeune est logé contre une présence régulière d’au moins 4 soirs par semaine, 1 week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires (sauf les vacances de Noël et d’été). Il s’agit là d’une présence rassurante visant à rompre la solitude. L’accord passé entre le senior et le jeune sur le temps de présence et les services ponctuels rendus est traduit au sein de la convention d’occupation. Dans cette formule, le jeune participe seulement aux charges (Edf, eau…) plafonnées à 50 €/mois.

Contre indemnité : La présence effective du jeune n’est pas imposée, mais il paie au senior une contrepartie financière correspondant à l’usage de sa chambre et des parties communes plafonnée à 200 € /mois charges comprises (250 € / mois charges comprises si salle de bains et WC indépendants).

En savoir plus